fabricants d'incinérateurs

1. PORTÉE DES TRAVAUX Les travaux spécifiés dans le contrat comprendront.
1. Fournir, installer et mettre en service un incinérateur conformément aux spécifications techniques
2. Provision pour le respect de l’OSHA et des autres exigences statutaires relatives à la santé et à la sécurité des travailleurs pendant l’exécution des travaux couverts dans le présent appel d’offres.
3. Évaluation et préparation et construction d’un hangar d’incinérateur standard avec une salle de stockage des déchets (voir la conception)

4. Fourniture de manuels et de dessins d’exploitation et d’entretien avec le calendrier et les instructions d’entretien.

5. Réservoir de stockage de mazout – Acier doux, capacité de 1500 litres

6. Formation sur site pour le personnel d’exploitation et de maintenance.

IMPORTANT
fabricants d’incinérateurs Afin de permettre à l’Employeur d’entreprendre une évaluation concluante de l’offre, les soumissionnaires sont invités à soumettre avec leurs offres les spécifications détaillées, les dessins et les catalogues avec les instructions de mise en service et d’entretien de l’incinérateur qu’ils ont l’intention de fournir, d’installer et de mettre en service. Les soumissionnaires qui ne se conforment pas pleinement à cette exigence verront leur offre rejetée. 2. SPÉCIFICATIONS TECHNIQUES DE L’INCINÉRATEUR REQUIS

2.1 Description générale

La centrale doit avoir quatre sections distinctes qui démontrent trois principes de turbulence, de temps de séjour et de rétention de température. Les sections réglementées peuvent inclure, mais sans s’y limiter:
1. Plan d’ensemble de l’usine
2. Chambre d’alimentation / chargement
3. Chambre de combustion primaire
4. Épurateurs de particules
5. Épurateurs de gaz acides.
6. La cheminée / cheminée.
7. Capacité minimale de la chambre primaire = 0,18 mètre cube
8. Taux de combustion (taux d’incinération des déchets) = au moins 20 kg par heure
9. Doit avoir une porte de chargement à contrepoids pleine largeur permettant un accès facile à la chambre principale pour le chargement et le retrait des cendres.
Fourniture, installation et mise en service d’un incinérateur dans les Hydros de l’Est [Page 28

2.2 Alimentation et chargement
Une alimentation mécanique hygiénique contrôlée qui n’influence pas négativement la température de l’air dans les chambres primaire et secondaire de l’incinérateur doit être utilisée.
2.3 Chambre de combustion primaire.

a) Cette chambre doit être équipée de brûleurs utilisant un combustible à faible teneur en soufre.
b) La chambre doit garantir une température de sortie minimale de 850 degrés centigrades.

2.4 Chambre de combustion secondaire (après le brûleur)

a) Doit être équipé de brûleurs utilisant un combustible à faible teneur en soufre.
b) Assurez-vous que l’alimentation en air secondaire est contrôlée.
c) Assurez-vous que le temps de séjour n’est pas inférieur à deux secondes.
d) Assurez-vous que la température du gaz mesurée contre la paroi intérieure de la chambre secondaire et non dans la zone de flamme n’est pas inférieure à 1100 degrés centigrades.
e) Assurez-vous que la teneur en oxygène émis des gaz émis n’est pas inférieure à 11%
f) S’assurer que les températures de combustion primaire et secondaire sont maintenues jusqu’à ce que tous les déchets soient complètement brûlés.

2.5 Éliminateurs de particules

Un collecteur de particules mécanique doit être incorporé après la chambre de combustion secondaire pour l’élimination des particules polluantes entraînées dans le flux de gaz de combustion. Les collecteurs de particules peuvent comprendre l’un quelconque des éléments suivants ou une combinaison de ceux-ci:
a) Séparateur cyclone
b) précipitateurs électrostatiques
c) Filtres en tissu
2.6 Cheminée / pile

l) La cheminée doit avoir une hauteur minimale de 10 mètres au-dessus du niveau du sol et dégager le point le plus élevé du bâtiment d’au moins 3 mètres pour tous les toits. La topographie et la hauteur des bâtiments adjacents dans un rayon de 50 mètres doivent être prises en compte.
m) La cheminée doit être visible pour l’opérateur depuis la zone d’alimentation.
n) La vitesse de sortie minimale doit être de 10 mètres par seconde et au moins deux fois la vitesse du vent environnant (vitesse d’efflux = vitesse du vent x 2), la valeur la plus élevée étant retenue pour garantir l’absence de lavage vers le bas des gaz sortants.
o) Le point de mesure des émissions doit être fourni.

2.7 Instrumentation

a) Un instrument de détermination de la température de la paroi intérieure et non de la température de la flamme du brûleur doit être fourni pour les chambres primaires et secondaires.
b) Une alarme sonore et visible doit être installée pour avertir l’opérateur lorsque la température de la chambre secondaire descend en dessous de la température requise.
c) Un compteur / enregistreur de monoxyde de carbone et d’oxygène doit être fourni

d) Un densimètre / enregistreur de fumée devrait être fourni.
e) Un compteur / enregistreur de particules solides devrait être fourni.
f) Tout autre instrument jugé nécessaire.

2.9 Limites d’émission

a) L’efficacité de combustion (CE) doit être d’au moins 99,00% où CE =% de dioxyde de carbone x 100 / [% de dioxyde de carbone + monoxyde de carbone]
b) La température de la chambre primaire doit être de 800 +/- 50 degrés centigrades
c) Le temps de séjour du gaz dans la chambre secondaire doit être d’au moins 1 seconde à 1050 +/- 50 degrés centigrades avec 3% d’oxygène dans le gaz de cheminée.
d) L’opacité de la fumée ne doit pas dépasser 20% vue à 50 mètres à l’œil nu.
e) Toutes les émissions dans l’air autres que la vapeur ou la vapeur d’eau doivent être inodores et exemptes de brouillard, de fumée et de gouttelettes.
f) Une efficacité de destruction et d’élimination (DRE) de 99,99% pour chaque principal constituant organique dangereux (POHC) dans l’alimentation des déchets où DRE [(Win – Wout) / Win] x 100 où Win = taux d’alimentation massique du POHC dans les déchets flux alimenté à l’incinérateur et Wout = taux d’émission massique de POHC dans la cheminée avant le rejet dans l’atmosphère.
g) La concentration moyenne de dioxines et de furanes dans l’émission ne doit pas dépasser 80 mg / m3 de dioxines et furanes totaux si elle est mesurée pendant une période de 6 à 16 heures.

– La surveillance technique manuelle est livrée avec le matériel avec toutes les explications des pannes et des résolutions
Capacité / île: 4000 kg / jour; 25000 kg / jour; 31000 kg / jour; 48000 kg / jour

Température de combustion – plus de 12000C

Deux chambres – minimum

Émissions – dioxine et métaux lourds – mieux que le protocole de Kyoto

Système de surveillance des émissions

Élimination des déchets – directement du chemin des déchets à l’incinérateur

Categories: